Optimisation du positionnement de balises ferroviaires avec l’outil BLAST (Balise Layout ASsistanT)

Problématique

Le nombre de balises : un paramètre important du coût de mise en service de systèmes CBTC

Les balises, en transmettant des données de la voie au train, permettent de définir la localisation du train et de gérer ainsi l’espacement. Elles sont un élément de signalisation indispensable pour la sécurité et l’optimisation du trafic.

Que ce soit pour les exploitants ou les fournisseurs de systèmes de conduite des trains, les études amont, la pose et la maintenance de balises ont une incidence de coût non négligeable dans le déploiement de chaque ligne.

Solution

Automatisation des process traditionnels coûteux et non optimisés

Systerel a conçu une solution automatisée et paramétrée de calcul de l’implantation de balises, permettant de minimiser leur nombre tout en respectant les exigences de performances du système.

BLAST recherche une solution faisant appel au minimum de balises pour traiter l’ensemble des exigences associées à la ligne considérée tout en fournissant pour chaque balise la liste des exigences ayant conduit à son positionnement. Il tient compte des éventuelles zones interdites à la pose et optimise l’effort lié aux itérations résultant d’évolutions de contexte.

Ainsi, la comparaison de différents jeux de règles et la mesure de l’impact économique apporté par une modification sur une exigence se font très rapidement.

Résultats

BLAST permet non seulement de minimiser le nombre de balises, mais également d’ajuster les règles au fur et à mesure des retours du piquetage et de calculer très rapidement le nombre et la position des balises : 15 minutes contre plusieurs jours manuellement avec l’assurance d’un résultat de qualité et optimisé.

On obtient ainsi :

– Un résultat optimal : la quantité de balises à poser est minimisée, ce que ne permet pas de garantir une approche manuelle.

– Une simplification du process industriel : la spécification est simplifiée : l’ingénieur se focalise sur l’expression de ses besoins, la mutualisation des contraintes est faite par la solution.

– Une conception en mode CCO (Conception à Coût Objectif) : on peut quantifier l’économie réalisée suite à des modifications de paramètres, notamment quand les règles dépendent de systèmes de performance extérieure au système CBTC.

Cette solution a été éprouvée avec succès sur le métro parisien avec Alstom (L6 et L11) et Siemens (L3 et L4).

CONTACT

Patricia LANGLE
patricia.langle@systerel.fr
+33 6 30 84 49 74
Systerel
Les Gémeaux – Bâtiment A
6 impasse Michel Labrousse
31100 Toulouse
www.systerel.fr